L’équipe

Directeur

Vincent Estellon

 Professeur de psychologie clinique à l’Université Paul Valéryde Montpellier, ses travaux portent sur la psychopathologie des limites. Il dirige le CEC depuis septembre 2017.

 

Fondateur

Pascal Nouvel

Professeur de philosophie à l’Université de Tours, il s’intéresse principalement à l’évolution des sciences du vivant (biologie et médecine) et aux implications philosophiques, éthiques, sociales et politiques de cette évolution.  

 

Responsable adjoint

Guillaume Bagnolini

Doctorant en philosophie des sciences, il étudie le mouvement des sciences dites citoyennes avec une approche épistémologique et sociologique. Ses travaux en cours portent sur les valeurs éthiques du mouvement des biohackers. Il est chargé d’enseignement au département biologie-écologie de l’Université de Montpellier.

 

Membres

Paolo Stellino

Chercheur post-doc à l’institut IFILNOVA de la Nouvelle Université de Lisbonne, il collabore avec le Centre d’Éthique Contemporaine (Montpellier). Il est un spécialiste de la philosophie de F. Nietzsche. Il s’intéresse depuis plusieurs années à la relation entre l’éthique et le cinéma.

Jean-Pierre Bénézech

Jean-Pierre Bénézech est médecin. Praticien hospitalier au CHRU de Montpellier depuis 2007 en Soins palliatifs, infirmier de formation, la reprise des études médicales a été l’occasion pour lui de développer sa recherche de compréhension de l’Humain dans sa globalité. Sa thèse « Prescrire une modification du mode de vie » a été publiée en 2012 dans la collection Médecins humanistes associés chez Sauramps médical.

Salomé Bour (responsable du groupe CRISPR/cas9)

Doctorante en philosophie, elle s’intéresse principalement au transhumanisme. Sa thèse porte sur les fondements de la volonté d’augmenter l’être humain, ainsi que sur les enjeux éthiques liés à ce mouvement, mis en perspective avec la pensée heideggérienne et le Dasein.

 

Marie Cholley-Gomez (responsabe du groupe “psychologie sociale”)

Docteur en psychologie, spécialiste de psychologie sociale, elle poursuit un travail sur le “bodybuilding” basé sur des études de terrain réalisées dans des salles de sport du Languedoc. Elle prépare un ouvrage sur le rapport au corps et à soi que développent les adeptes de ces pratiques.

 

Sophie Creyssels (responsable du groupe “éthique en santé”)

Docteur  en Biologie, spécialité Neurosciences, et étudiante en Médecine, Sophie a étudié pendant sa thèse les mécanismes cellulaires déficients dans la mucopolysaccharidose de type VII, à l’aide d’un modèle de neurones humains dérivés de cellules souches pluripotentes induites. Elle attache beaucoup d’importance aux questions éthiques que soulèvent la pratique de la Science et de la Médecine ainsi que l’utilisation de technologies émergentes.

 

Fabienne Cyprien

Psychiatre, praticien hospitalier au Département de Neurochirurgie du CHU Montpellier, spécialisée dans la stimulation cérébrale profonde des pathologies psychiatriques sévères et résistantes. Doctorante en Biologie spécialité Neurosciences, étude de la connectivité structurelle dans les troubles de l’humeur et les conduites suicidaires.

 

Nadia El Eter

Doctorante en philosophie, sa thèse porte principalement sur la neuroéthique, et la possibilité d’élaborer une théorie de la cognition morale en se basant sur la neuroimagerie et la psychologie cognitive. Elle travaille particulièrement sur la théorie duelle de la cognition morale élaborée par Joshua Greene à Harvard.

 

Marc Henry (Responsable groupe “Ambiances architecturales”)

Architecte paysagiste en Freelance, il travaille à la conception d’espaces extérieurs à l’échelle d’un jardin particulier, d’une commune ou du territoire. Il participe à des projets prenant en compte le grand paysage, l’urbanisme, l’architecture et l’usage.

 

Mehdi Saoudi (Responsable projet Cinéthique)

Étudiant en master II de philosophie, il étudie le lien entre le cinéma et le temps. Il a travaillé sur le rapport entre la philosophie du cinéma de Deleuze et son héritage bergsonien pour se tourner ensuite vers une réflexion philosophique sur les enjeux du cinéma japonais dans sa dimension d’expression temporelle à travers les théories de Deleuze, Bergson et Merleau-Ponty.

Membres associés

Anne d’Anjou (médecin psychiatrie) : daseinsanalyse, phénoménolgie et éthique.

Jennifer Bernard (chercheuse) : sciences agronomiques, sciences de l’évolution, écologie.

Gérard Bourrel (enseignant et chercheur) : phénoménologie, sémiopragmatique.

Isabelle Busseau (généticienne) : Institut de Génétique Humaine (IGH), Montpellier.

Fany Cérèse (architecte) : architecture.

Claus Halberg (chercheur, Université de Bergen, Novège) : la phénoménologie de Maurice Merleau-Ponty et la philosophie de la nature.

Benoît Jourdheuil (chercheur) : éthique et philosophie pratique.

Marie-Pierre Laudet (chercheuse) : sociologie, la question des origines.

Brigitte Leroy-Viémon (enseignante et chercheuse) : phénoménologie, Daseinsanalyse, psychologie du sport et de la performance.

Eric Marié (enseignant chercheur) : spécialiste de médecine chinoise.

Katerina Miznerova (chercheuse) : phénoménologie, pleine conscience et pratique du yoga.

Caroline Morel-Fontaine : photographe, chercheuse, corps et images du corps.

Masahide Nitta (chercheur) : histoire et philosophie des sciences.

Sandra Nhim (chercheuse) : Biologie cellulaire.

Arash Rafii (médecin) : chirurgie.

Romain Riou (architecte, paysagiste) : architecture et paysage.

Caroline Saby (chercheuse) : philosophie de la psychologie, les notions de manipulation mentale, d’influence, d’autorité et de soumission et leur portée philosophique.

Rajaa Stitou (chercheuse) : Clinique psychanalytique du sujet, exils contemporains, corps, normes et société.

Marina Trakas (chercheuse) : philosophie de la mémoire.

Arild Utaker (professeur à l’Université de Bergen, Norvège) : philosophie du langage et des techniques.