CRISPR/cas9

Le projet « CRISPR/cas 9 et éthique » a pour principaux axes de recherche les enjeux éthiques que soulève l’utilisation d’une technique telle que CRISPR/cas 9 pour modifier, de manière irréversible, le vivant de manière générale. Depuis 2012, date du brevet déposé par les scientifiques Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna, CRISPR/cas 9 a investi les laboratoires scientifiques, mais aussi le monde des biohackers, sans qu’aucune réflexion ne soit menée sur les risques liés au fait d’enlever ou d’introduire des gènes dans un organisme, qu’il soit végétal, animal, ou encore humain. Des expériences sont ainsi menées sur des embryons humains en Europe comme ailleurs, afin de mieux comprendre le génome et l’apparition de maladies. Mais est-ce que cet intérêt thérapeutique pourra être préservé ? Comment éviter les dérives eugénistes ?

Le groupe de travail se propose de questionner, d’analyser les enjeux éthiques que pose CRISPR/cas 9 à partir de l’étude de la littérature scientifique, et de tables rondes organisées autour du sujet, tout en réfléchissant à l’organisation d’un colloque interdisciplinaire. Nous avons pu participer à un colloque organisé par le labex CeMEB à Montpellier pour présenter les résultats de nos recherches.

La vidéo de notre intervention est en ligne en suivant ce lien :